AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
n'hésitez plus, inscrivez vous !
vous retrouverez ici les familles importantes de Mt Juliet
n'oubliez pas de faire un tour sur nos scénarios ici

Partagez | 
 

 now we are the kids from yesterday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Levi Wolfstone

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 12/08/2015

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: (4/5) open + mae, seth, scotty, lily

MessageSujet: now we are the kids from yesterday   Mer 12 Aoû - 1:10


-{ Levi Wolfstone }-
( WITH NOBODY IN YOUR BED THE NIGHTS ARE HARD TO GET THROUGH.)
- logan lerman + ©loganlerman@tumblr


NOM PRENOM: Levi n’avait jamais porté une grande attention à son nom et à son prénom. Accoutumé depuis sa naissance à être distingué de l’amas mouvant d’être existant sur cette planète, il n’avait jamais compris que ces deux mots portaient plus que son individualité. Ces deux mots portaient et portent encore aujourd’hui son histoire à bout de bras. Levi est le fils du couple Wolfstone. Un couple assez connu dans la région, bien que ça ne veuille rien dire dans le fond. Le brun connait ses origines, ses grands-parents. Ceux de son lignage qui ont porté ce patronyme avant lui. Et pourtant, il y a encore quelques années ça ne signifiait rien. Rien de plus que quelques lettres tissée sur un badge. Puis quelques lettres gravées sur sa plaque d’identité militaire. Ce n’est qu’en arrachant le dog tag d’un camarade qu’il s’est rendu compte de la lourdeur de ces quelques lettres contre sa poitrine. Il s’agit de plus qu’un simple nom. Être un Wolfstone c’est faire partie d’une histoire. Une histoire qui commença avant lui et qui s’achèvera après lui. Être un Wolfstone c’est passer matins sans fins à manger le petit déjeuner devant la télévision en se battant le monopole de la télécommande. C’est s’écorcher les genoux dans le jardin et se cacher après avoir cassé le pot de fleur préféré de sa mère en saccageant la magnifique composition florale qu’elle avait réalisée au passage. Puis, être un Levi, ça ne s’explique pas.  Être Levi, dans son étrangeté, sa bonté, dans ses peines, dans ses joies, c’est plus qu’être, c’est exister. Alors, oui, il ne s’agit que de quelques lettres placées ensemble un peu par hasard, un peu par les goûts étranges de ses parents. Au final, c’est toute une histoire. AGE: écrire ici. DATE DE NAISSANCE/LIEU: Levi est né lors d’une chaude matinée d’été à Nashville. De ce que ses parents lui ont racontés, l’accouchement ne fut pas aisé, mais le bonheur semblait recouvrir la petite famille dont les cœurs rayonnaient aussi fort que le soleil à l’extérieur de l’hôpital. Pour rajouter à leur bonheur, ce n’était pas un, mais deux enfants qui virent le jour à quelques minutes d’intervalles. Une fille et un garçon. Deux être liés par neuf mois d’une parfaite autarcie. Deux vies venues embellir le quotidien de cette famille.  ORIGINE(S)/NATIONALITÉ: Sur la carte d’identité du brun il est noté américain et, pour être sincère, il ne s’est jamais posé la question outre mesure. Après avoir parcouru le monde, vu ce dernier sous un autre angle, malgré un sentiment patriotique marqué, le brun ne trouve aucune signification à cette idée de nationalité. Il fait partie du monde, vit sur cette planète, c’est tout ce qui lui semble important.  MÉTIER/ETUDES: A l’aube de l’âge adulte, Levi a offert sa vie à sa patrie. Désireux d’accomplir quelque chose de bien, quelque chose dépassant le commun des mortels en se rendant utile pour ses proches, pour son pays, il s’enrôla dans l’armée. Militaire de métier, le jeune homme s’est épanoui en se battant pour sa patrie. Désireux de toujours en faire plus, il est devenu membre des Forces Spéciales de l’armée américaine alors âgé de vingt-deux ans. Durant deux années il a sué sang et eau pour son pays, il s’est battu contre la fatigue, contre les déficiences de son corps, le désir de tout abandonné et c’est avec fierté qu’il a reçu l’insigne Airborne qu’il porte sur sa manche. Depuis, néanmoins, les choses ne sont pas aussi belles qu’il l’aurait voulu. C’est pourquoi il est en congé à durée indéterminée.  SITUATION FINANCIÈRE: Levi n’est pas à court d’argent sans pour autant en avoir trop. En effet, la paye du brun ne fait pas pâlir sans pour autant être trop mince. Il a toujours eu le nécessaire pour survivre et économise en permanence « au cas où ». De plus, même s’il ne travaille pas pour le moment, le jeune homme continue à être payé, ce qui lui permet de vivre très largement.  SITUATION AMOUREUSE: Levi est ce qu’on pourrait qualifier de romantique moderne. Il fait partie de ces gens au cœur doux amer épris de l’idée d’aimer et d’être aimé. Il n’est pourtant pas idiot, ni aveugle. Il connait l’inconstance des sentiments, comprend la mécanique des cœurs des gens. Il a gouté au feu ardent embrasant les âmes, corrompant les cœurs et les corps le temps d’un soir. Levi ne fait pas partie de ces gens qui nient la vérité. Volage, mais respectueux de ses conquêtes, il lui arrive pourtant de nier son incapacité à se mettre en couple en prétendant que son métier est un obstacle. Le genre d’obstacle qui laisse l’autre sur le bas-côté, animal abandonné à l’aube d’une histoire commune. Ainsi, il ne s’investi pas émotionnellement, partage son temps entre ses amis et sa famille, ne créant aucun espace pour une autre personne dans son cœur. Il a pourtant déjà eu le béguin, s’éprenant d’une brune aux yeux chocolat, d’une blonde aux lèvres pulpeuses. Il a eu le béguin dans tous les endroits où il a été stationné, découvrant dans ces amours éphémères la satisfaction d’aimer sans se lier. C’est ainsi qu’il est célibataire depuis de nombreuses années malgré sa belle gueule, malgré ses belles paroles et cette paire d’yeux qui les font tomber.  SITUATION FAMILIALE: Levi a toujours fait partie d’un tout. Il a toujours été le fragment d’une autre moitié, la pièce d’un puzzle plus grand que lui. D’abord en le ventre de sa mère avec sa jumelle, avant de partager chaque aspects de sa vie avec sa famille. Et quelle famille ! Une fratrie composée de cinq enfants aux caractères opposés, complémentaires, indissociable. Une famille dans laquelle il a pu s’épanouir aisément entre son frère et ses sœurs. Le brun a découvert la sagesse auprès de son frère ainé, a toujours rêver plus fort auprès de sa sœur ainée alors qu’il s’est inspiré de la force de caractère de sa jumelle ainsi que l’ingénuité de sa cadette.  Le Wolfstone ne pourrait être défini autrement que comme la somme de ces fragments épars. Somme de toutes ces choses qu’il a appris de son frère et de ses sœurs. Même si ça n’est pas tous les jours aisé, qu’ils se sont déchirés, rabibochés, excédés, il les aime. Néanmoins, les choses sont plus compliquées avec les parents du brun. Le couple Wolfstone n’a pas bien réagit à la décision de leur enfant de partir sur le front. Etouffé par les peurs de ses géniteurs, Levi a fait de son mieux pour s’affirmer auprès de ces derniers, mais ce besoin d’être reconnu et accepté par eux ne dura qu’un temps. Les chuchotements se sont tournés en cris avant que l’indifférence ne vienne briser leur relation. Depuis, bien qu’il aimerait que les choses soient différentes, Levi a énormément de mal à interagir avec ses parents. Peut-être est-ce la raison pour laquelle il s’est tant agrippé avec désespoir à sa fratrie. Tout n’est pas aisé chez les Wolfstone. Dans le fond, il ne s’agit que d’une famille comme les autres. Une famille qui se déchire, qui s’accroche et avance dans un même mouvement. DEPUIS COMBIEN DE TEMPS ETES-VOUS A MT JULIET: Depuis toujours Levi a vécu à Mt Juliet. Malgré son départ pour l’armée, le brun n’a jamais cessé d’être un membre de cette communauté, un habitant de cette ville. Ainsi, malgré ses absences prolongées depuis ses dix-huit ans, cette ville est sienne à ses yeux.  GROUPE we're the new romantics QUALITÉS/DÉFAUTS: Levi est un garçon au cœur trop lourd. Cet organe palpitant n’a eu de cesse de diriger la vie de celui-ci d’une poigne de fer. Plein d’une philanthropie sans limite, sa bonté n’a eu de cesse de lui attirer des ennuis. Trop gentil, trop ingénu pour son propre bien, le brun a du faire face à quelques déceptions. Malgré tout, il possède un mental d’acier et agit bien trop souvent comme une tête de mule. Le Wolfstone est quelqu’un de très doux. Il l’est dans sa manière d’être, sa manière d’agir, sa douceur est égale à cette bonté maladive dont il fait preuve. Ça ne l’a jamais pour autant empêcher de faire du mal autour de lui. Naturellement maladroit, avec ses mots, ses actions, il lui arrive de faire plus de bien que de mal, malgré des intentions et un cœur pur. Beaucoup ne le pensaient pas fait pour la vie militaire. Malgré tout son courage, sa vivacité d’espritet sa capacité d’adaptation en ont fait un atout appréciable dans son métier. Il n’en reste pas moins quelqu’un d’extrêmement malléable. Levi est, paradoxalement, aussi létale qu’il est manipulable. Néanmoins, l’armée a rendue le jeune homme plus secret et discret sur ses sentiments. Il a toujours été quelqu’un de pudique sentimentalement parlant, mais jamais au point de cacher cela à ses proches. Il s’est assombrit sans pour autant sombrer dans le désespoir. Ses années de service l'ont rendus plus impatient et sanguin sans pour autant tarir la source de son sourire et la quiétude de son aura apaisante. C’est, au final, un jeune homme assez mature pourtant capable d’agir comme un gamin avec la naïveté et la pureté de cœur d’un enfant.

That you’ll come in with the rain.
Porte sur lui en permanence ses plaques d’identités militaire, le poids de ces deux bouts de métal contre son cœur a un effet apaisant pour Levi A force de voir Seth fumer plus qu’une maison en flamme, il a pris l’habitude de griller une clope lorsqu’il est nerveux ou mal à l’aise, comme s’il s’agissait d’une solution miracle Possède une chevalière possédant les armoiries de son unité Chante sous la douche et ne semble posséder aucun don pour ça Ne croit pas au fantôme, mais est persuadé qu’il existe un cycle de la vie et que la mort n’est pas la fin de l’histoire A été surnommé Wolfie par les membres de son unité, surnom qu'il apprécie et que de plus en plus de monde utilise dans son entourage Est le genre de dragueur à faire preuve d’une franchise sans limite, il se refuse à berner une fille pour l’avoir dans son lit ; l’idée que de petits enculés face pareil avec ses sœurs lui hérisse le poil N’est pas du genre à se lancer tête la première dans de mauvais plan, mais suit souvent des gens qui le poussent à le faire Possède un tatouage représentant la silhouette d’un loup au niveau de l’aine ; lorsqu’il se l’est fait tatouer Levi a aimé la blague que ça faisait de s’être tatoué l’animal alors que celui-ci se trouve dans le début de son nom de famille ; cependant, c’est surtout sa ressemblance avec l’animal qui l’a poussé à se le tatouer Est un fan sans limite de Star Wars, il possède plusieurs objets de collection dont un sabre laser faisant son et lumière A été touché par une balle lors de sa dernière mission au niveau de son épaule droite ; Il n’en a encore parlé avec personne, bien que la blessure ne soit pas encore bien cicatrisée et donc extrêmement visible Passe énormément de temps à jouer à des jeux en réseau sur son ordinateur Est du genre à conserver toutes les babioles qu’on lui offre, portant un nombre impressionnant de bracelet et de porte-bonheur en mission Ne revient jamais de mission sans des souvenirs, des objets qu’il offre à sa jumelle et certains qu’il garde pour lui A pris une pause carrière suite au fiasco de sa dernière mission ; Levi est peu désireux de refaire face à un bas de sang pareil, bien qu’il ne sache pas quoi faire d’autre de sa vie ; sa pudeur et son désir de protéger ses proches des choses qu’il a vécu au front l’empêche de se libérer de ce poids qui l’étouffe parfois



PSEUDO/PRÉNOM the-last-shewolf/amandine. AGE: 20 ans. RÉGION/PAYS: Belgium baby   . OU AS-TU TROUVÉ LE FORUM ?: Bazzart. COMMENT LE TROUVES-TU ?: Magnifique, sinon j'aurais pas craqué comme je l'ai fait.        SCÉNARIO/INVENTÉ: Euh, moitié-moitié. Partiellement dans la banque de lien, partiellement inventé. UN DERNIER PETIT MOT: Je crois que je vous aime.  What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levi Wolfstone

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 12/08/2015

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: (4/5) open + mae, seth, scotty, lily

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Mer 12 Aoû - 1:10

On a history book page It was the end of a decade But the start of an age
Allongé à même le sol du jardin familiale, Levi regardait les étoiles filantes en compagnie de son plus vieil ami. Ce n’était pas tant l’alcool, ni la course dans la ville ou encore la fumée des cigarettes qu’ils avaient grillés qui embrumait l’esprit du brun. C’était quelque chose de plus simple, de plus profond que ça. Il s’agissait simplement d’une vague bouffée de bonheur. Le genre qui vous prend à la gorge, se diffuse dans vos poumons avant de parcourir vos vaisseaux sanguins et s’en aller irradier chaque centimètre carré de votre corps. Levi pouvait le sentir, fourmiller sous sa peau, glisser lentement dans son cerveau. Le spectacle céleste qui s’offrait aux deux adolescents était incroyables, à croire que l’univers s’était arrangé pour que cette soirée soit parfaite. Certes, il s’était fait viré du bar, il avait perdu de l’argent et le Wolfstone avait déchiré son pantalon en essayant de passer au-dessus de la clôture du jardin. Néanmoins, tout ce qu’il en retenait était le son mélodieux d’éclats de rires cristallins échangés entre lui et son plus proche ami. Sortant une cigarette de son paquet à moitié écrasé sous ses fesses, il l’alluma à grande peine avant d’inhaler une longue bouffée et la passer à son voisin. « Ma mère va nous tuer quand elle va nous retrouver en train de dormir au milieu des lilas. » Tournant sa tête vers Seth, Levi observa son ami qui sembla songeur un instant avant d’éclater d’un rire franc et incontrôlable. Peut-être avait-il bu plus que de raison cette nuit-là. C’était, d’ailleurs, surement le cas. Toutefois, à cet instant, tout ce que le brun sentait c’était son corps si léger qu’il ne sentait presque plus et le rire qui roulait dans le fond de sa gorge prêt à s’échapper d’une seconde à l’autre. Un instant plus tard, Levi rejoignit Seth dans sa crise des rires. Ils étaient pareil à deux échouer, perdus au milieu d’une mer bien trop grande pour eux. Deux échoués qui se laissaient porter par le courant, profitant des aléas de la vie comme de cadeaux précieux qui leurs auraient été destinés. Ils étaient allongés là, deux échoués perdus au milieu d’une mer de lilas. Deux échoués observant les étoiles sans chercher à rentrer chez eux. Deux échoués qui étaient déjà au bercail, profitant de la compagnie de l’autre dans ce foyer qu’il avait construit, cette famille de cœur à laquelle ils s’étaient affiliés. La langue déliée par l’alcool, Levi parlait pour ne rien dire, pour tout dire. Dire, dire encore et toujours plus. Pourtant, il ne cherchait pas à combler ce silence serein les enveloppant. Au contraire, le brun maniait le silence entre ses lèvres comme la plus précieuse des étoffes modelée par ses mots. Au bout d’un moment, retournant au silence, les deux adolescents laissèrent le soin à la voie lactée de les draper de sa cape d’un noir d’encre.
« Je ne me souviens pas vous avoir élevé comme des sauvages. Pourquoi avez-vous dormi dehors alors que la chambre de Levi était littéralement à une dizaine de mètres ? » Roulant sur son flanc, Levi observa Seth qui le regardait en souriant amusé. Malgré lui, malgré les futurs reproches de ses parents, le brun ne pu s’empêcher de rire à gorge déployée, vite rejoint par le Golightly tout aussi hilare.


My ghost where'd you go? I can't find you in the body sleeping next to me
Les écouteurs de son Ipod vissé sur ses oreilles, Levi avait vu défiler les paysages sur un air de Bear’s Den. C’est sans s’en rendre compte que le jeune militaire avait vu défilé les kilomètres le rapprochant de plus en plus de son foyer. Malgré la quiétude qui l’avait empli lors de son déploiement à l’idée de rentrer, maintenant qu’il était presque à Mt Juliet, le Wolfstone sentait son corps agité par une nervosité peu commune. Une nervosité qu’il avait sentie à de nombreuses reprises depuis son entrée dans l’armée. Cette même nervosité qui lui faisait se demander s’il pouvait vraiment redevenir le gamin de Mt Juliet. L’enfant qui s’était ouvert la lèvre en essayant de faire le malin sur sa planche de skateboard, l’adolescence qui avait embrassé pour la première fois Angelina Cooper à la fin de l’année après avoir hésité pendant des mois. Bien que le sang ne tachait plus ses vêtements et qu’il ne restait aucune preuve visible des actes qu’il avait commis, Levi avait toujours l’impression de rentrer souillé à Mt Juliet. Comme lorsqu’il rentrait à la maison ses chaussures couvertes de boues après s’être baladé dans les bois. Même s’il n’y avait pas pensé depuis des années, le jeune homme se souvenait parfaitement des petits cris de sa mère le réprimandant sur son comportement et sa manie de salir tout sur son passage dans la maison.  Maintenant qu’il avait grandi, la crasse ne se cachait plus sous ses chaussures, s’agrippant à ses semelles en laissant des traces incriminantes sur son passage. Maintenant qu’il avait grandi, Levi sentait la saleté s’installer partout, se cacher sous ses ongles, se faire un nid sous ses paupières avant de contaminer tout ce qui entrait en contact avec lui. Il pouvait sentir les fantômes de ses cauchemars ronger sa chair en attendant que le sommeil ne le gagne afin de le torturer un peu plus. Massant ses paupières lourdes, le brun poussa un soupire avant de regarder les membres des diverses unités rentrés en même temps que lui. Certains faisaient partie de ses proches dans son métier alors que d’autres lui étaient totalement inconnus. Certains semblaient serein, simplement heureux de rentrer alors que d’autre avaient laissé la fatigué leur creuser les paupières, durcir leurs traits. Le maelstrom de voix noyant les bruits extérieur créait un bruit de fond apaisant presque capable de bercer le soldat vers un sommeil bien mérité. Les commentaires heureux se mêlaient aux silences lourds de ceux qui ne pouvaient dire. Le bruit semblait emplir la cabine du bus que pour souligner le silence des plus usés, des plus anciens. Presque endormis, Levi était bien incapable d’arrêter les rouages de son cerveau, ce dernier tournant à toute allure. Ce n’est que les freins usés du bus, grinçant en un son déplaisant qui eu le pouvoir de l’arracher de son enfer personnel. Un soupire lourd et fatigué s’échappa des lèvres du brun alors qu’il se levait pour sortir de l’habitacle. Récupérant son sac en toile, il s’éloigna du bus avant de déposer ses affaires et se mettre à rouler les manches de sa chemise lorsque des mains brusques l’attrapèrent par les épaules. « Alors Wolfstone, tu restes combien de temps en permission cette fois ? » L’ocean de son regard scruta un instant son supérieur avant de répondre de cette voix ferme et témoignant d’une détermination sans faille, comme on leur avait appris en formation : « Pour une durée indéterminée, monsieur. » Hochant la tête, l’homme d’une trentaine d’année offrit un sourire à son cadet avant de dire : « Veilles à ne pas t’engourdir Wolfie, ça serait triste qu’un élément comme toi revienne rouillé. » Hochant la tête, le brun salua son supérieur avant de l’observer retrouver avec un bonheur sans limite celle qui devait être sa femme.
Après avoir attendu une vingtaine de minutes au point de délestage du bus militaire, Levi aperçu enfin sa sœur en train de courir en sa direction. Un léger sourire aux lèvres, le brun n’eu pas besoin de réfléchir pour que son corps réagisse instinctivement. Emprisonnant sa jumelle dans son étreinte il avait oublié tous des ombres se cachant sous son crâne, de la peur qu’il avait pu ressentir, la douleur aussi. Pareil à une feuille blanche promettant une histoire nouvelle, un départ bien mérité. Levi semblait s’être libéré de ses démons, ces derniers vaincus par un simple regard de Mae. « Sincèrement frangin, en plus de piquer, la barbe de bucheron ça ne te va pas. » Incapable de retenir le léger pouffement de rire s’échappant de son torse, le soldat libéra sa jumelle de son étreinte pour la regarder dans les yeux. La malice dans ceux de cette dernière, ainsi que la joie et l’excitation qu’elle ressentait avaient le don de mettre du baume au cœur de Levi. « Tu me fais poireauter pendant vingt minutes et tu ne trouves rien d’autre à dire pour t’excuser ? » Sa reproche est lâchée sur un ton badinant et bien loin de se vouloir amer. Il connaissait sa sœur et savait bien qu’elle ne l’avait pas fait attendre volontairement. Ce n’était pourtant pas ce qui allait l’empêcher de la taquiner sur le sujet. « Hey ! Tu m’as bien fait poireauter pendant six mois à jouer les super héros dieu seul sait où. » Même si elle se voulait rieuse, Levi savait comprendre les mots que Mae ne prononçait pas. Il la connaissait trop bien que pour ne pas voir là cette espèce de rancœur involontaire que ses proches éprouvaient à le voir toujours repartir malgré la douleur qu’il leur faisait subir. Grattant nerveusement sa barbe mal soigné et rêche, le garçon détourna le regard avant d’aller récupérer quelque chose dans son sac. Tendant l’objet à Mae il lui offrit un léger sourire avant de rajouter : « J’ai trouvé cette statue dans un petit souk perdu au milieu de nulle part. » Mae n’hésita pas à prendre la statuette représentant un chameau que venait de lui tendre son frère, elle savait que c’était pour elle. Même s’il ne l’avait pas dit clairement, même s’il ne pouvait exprimer clairement ce qu’il cherchait à dire, elle savait. Elle savait qu’à défaut de pouvoir l’emmener découvrir le monde avec lui, sous peine de la soumettre aux horreurs qu’il avait vécu, il ramenait le monde à sa porte. Il ramenait des souvenirs infimes et heureux de son voyage pour qu’il ne soit pas le seul à avoir mis un lieu là-bas. Peu importait où ce là-bas ce trouvait tant que Mae y mettait un pied, à leur manière, sans bouger, juste en s’agrippant à un objet qui n’avait pas de poids dans le court des choses et pourtant pesait énormément. « J’aurais besoin que tu m’héberges quelques jours le temps que je me trouve un appartement. » Lacha t’il de manière anecdotique comme s’il ne s’agissait pas d’une bombe prête à raser tout sur son passage. Les mains de la brune toujours agrippée à la statuette, ses yeux chocolats caressant cette dernière d’un regard rêveur un instant, l’instant d’après elle se retrouva à dévisager son frère. « Un appartement ? Pourquoi faire ? » Soulevant son sac tout en haussant les épaules, Levi se dirigea vers la voiture en se bornant à éviter le regard de sa jumelle. « J’ai pris des congés et je me vois mal retourner vivre chez les parents. » « Et c’est maintenant que tu le dis ?! Idiot ! » Le sourire qui s’imposa sur le visage du soldat était irrépressible. Tout comme cette vague de chaleur et de paix à l’idée de rentrer à la maison maintenant qu’il était auprès de sa soeur.


All we do is hide away. All we do is, all we do is hide away. All we do is chase the day. All we do is, all we do is chase the day.
Ses doigts pianotaient sur les touches de son clavier. Plein d’une dextérité propre à des heures de pratique, Levi semblait dans son élément alors que son avatar se déplaçait avec aisance au milieu d’une bataille sans fin. Tâchant de gagner autant de points d’expérience que possible, son sabre-laser transperçant sans mal les quelques soldats de l’Empire lui faisant face, il ne put s’empêcher d’interrompre sa partie lorsqu’il reçut une notification de message privé. Déplaçant son Chevalier Jedi de la zone de combat, lorsqu’il ouvrit sa messagerie ingame, c’est sans étonnement que le pseudo HanShotFirst apparu.

HanShotFirst « Non, non, non, non ! Je refuse de voir l’Episode numéro VII au cinéma ! Puis quoi encore, j’ai qu’à donner toutes mes économies à Disney tant qu’on y est. La seule raison qui me pousserait à aller dans un cinéma et voir ce film c’est que toi, ô grand (j’imagine) et ténébreux (on peut rêver ?) inconnu, me force à y aller et souille mes souvenirs délicats et heureux de cette saga qui fit mon enfance. Te connaissant (dans la limite de nos échanges) tu dois te dire que je réagis de manière excessive.  Echuta ! Tu réagirais de la même manière si je venais à dire que Padmé est le personnage le plus insignifiant de la saga.
Ps : tu es bien rentré de mission ? Ca m’a paru bizarre de subitement plus recevoir de mp sans que tu ne me préviennes à l’avance. »


Un léger sourire amusé étira les lèvres de Levi qui se demandait comment il avait pu tomber sur une femme aussi dingue et à la fois intéressante que celle ce cachant derrière ce compte. Il ne l’avait jamais rencontré et n’avait aucune idée de ce à quoi elle pouvait bien ressembler. Ses préjugés lui faisaient penser à une personne antisocial passant sa vie entre des canettes de redbull et des chips bon marché tout en jouant. Il ne savait pas quel était son nom ou encore dans quel partie du monde il vivait. Tout ce qu’il savait c’était qu’elle avait tué son avatar, sans ménagement, alors qu’il venait d’installer le jeu ce qui l’avait fait rentrer dans une rage folle. Peut-être que ce geste, aussi stupidement et gratuitement méchant fût-il, ne valait pas un message privé de trois pages sur les raisons qui faisaient que c’était la personne la plus profondément méchante et dénue de cœur foulant cette planète. Après avoir réagi aussi puérilement, Levi ne s’était pas attendu à ce que la personne en face réagisse, encore moins qu’elle tyrannisé son avatar pendant une semaine avant de répondre à son message privé. Depuis lors, leur échange épistolaire n’avait fait que devenir de plus en plus présent dans la vie du brun, dépassant même le temps qu’il passait à réellement jouer dans le jeu.

IAmTheChosenOne « Premièrement, rien n’est insignifiant au sujet de Padmé ! Est-ce qu’on a vraiment vu les mêmes films ?! Ensuite, tu iras voir ce film même si tu dis le contraire, pas besoin de m’insulter en Huttese pour faire genre. Tu iras le voir arrête de le nier, tu ne pourras pas t’en empêcher ! C’est drôle que tu m’imagines grand et ténébreux, tu as d’autres fantaisies à mon égard où alors tu m’imagines comme Anakin Skywalker ?
Ps : pardon, je suis rentré dans ma ville natale et je ne pensais pas que ça aurait été si prenant de me remettre dans le bain. Donc, oui, je suis officiellement en congé. »


Appuyant sur la touche d’envoi, Levi ne prit même pas la peine de se remettre à jouer, persuader que son interlocutrice ne mettrait pas longtemps à répondre. Même s’il faisait de son mieux pour le nier, ce face à quoi ses proches n’étaient pas dupes, au final ce qu’il préférait dans ce jeu c’était bien HanShotFirst. Elle devait bien être la seule raison pour laquelle il avait continué à jouer malgré son désintérêt grandissant pour le gameplay et l’histoire lié au jeu. Il n’avait, pourtant, jamais tenté de faire sortir cette relation du cadre rassurant de cet échange de messages. S’il l’avait voulu, il aurait pu demander à HanShotFirst de la rencontrer, ou même rien qu’avoir son prénom. Il s’agissait néanmoins d’une limite qu’il se refusait à franchir. L’idée d’avoir raconté des choses personnelles à cette inconnue n’était pas déplaisante tant qu’elle restait une inconnue. Devoir faire face à la gardienne de ses secrets les plus profonds le terrifiait.

HanShotFirst« C’est un débat sans fin, tu dois l’admettre. Si tu ne l’admets pas, moi je l’admets.  En vrai, je t’imagine plus comme Han (non pas parce qu’il est le personnage le plus cool de la saga et qu’Harrison Ford est terriblement sexy, ne vas pas gonfler ton égo pour rien jeune padawan).
Ps : ne t’en fais pas, je me posais juste des questions.
Ps² : je me demandais à l’instant, comment ça se fait qu’après avoir parlé pendant presque un an on ne connaisse toujours pas le prénom de l’autre ou même qu’on a pas cherché à se rencontrer ? J’aimerais bien te rencontrer cher Chosen One. »


Déglutissant péniblement, Levi toisa le message du regard quelques instants avant de fermer la page, se déconnecter et quitter son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mae Wolfstone
heart means everything ﻬ
avatar

Messages : 750
Date d'inscription : 05/08/2015
Housing : (n°29) hove path (leeds village)

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: 4/4) - close. ( erin, cane, maeth, levi)

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Mer 12 Aoû - 1:12

keurkeur --/ cat Crying or Very sad keurkeur
et moi je suis sur que je t'aime. keurkeur
twins wolfstone ftw. --/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Mer 12 Aoû - 1:14

le titre, le personnage, voilà je t'aime Laughing
bienvenu mon canard, et bon courage pour ta fiche I love you
tu sais où nous joindre au besoin --/
Revenir en haut Aller en bas
Levi Wolfstone

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 12/08/2015

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: (4/5) open + mae, seth, scotty, lily

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Mer 12 Aoû - 2:05

Merci vous deux I love you keurkeur happy

_________________

+ My ghost where'd you go?
You say that you're no good for me cause I'm always tugging at your sleeve. And I swear I hate you when you leave but I like it anyway. My ghost where'd you go? What happened to the soul that you used to be?© caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Golightly
-- RUN BOY RUN
avatar

Messages : 1083
Date d'inscription : 05/08/2015

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: 4/6 rps (levi, maeth)

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Mer 12 Aoû - 12:00

Le pote de longue date avec Logan en plus.
(faut que je te mpotte. tongue )
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche. I love you

_________________

--- big bad wolf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whistlecountycreek.forumactif.be
Mace Golightly

avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 11/08/2015
Housing : a small apartment in leeds village where she lives with her puppy, bobby.

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: (4/3) closed. (samir, connor, seth/tamsin, tc)

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Mer 12 Aoû - 12:02

On est canon chez les Golightly mais les Woflstone sont pas mal aussi. --/
Bienvenue parmi nous. I love you

_________________
    ⎨ Love is like art. A force that comes into our life without any rules or limitations. And every time i hear that line, I am reminded that love, like art, must always be free. ⎬  SENSE8.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Duncan

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 12/08/2015

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: (dispo')

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Mer 12 Aoû - 14:46

LOGAN
bienvenue par ici

_________________

underco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay Moore

avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 10/08/2015

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: (4/5)

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Mer 12 Aoû - 18:34

Logan + Wolfstone I love you
Bienvenue ici, amuse-toi bien et si tu as besoin de quelque chose, n'hésite pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levi Wolfstone

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 12/08/2015

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: (4/5) open + mae, seth, scotty, lily

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Mer 12 Aoû - 22:52

seth, le pote de longue date avec jack
(je vais sagement l'attendre avec impatience happy ).

mace, on est définitivement des sexbomb chez les Wolfstone, même si les Golightly vous êtes pas mal, on est encore plus sexy siffle/ What a Face


Merci à vous quatre pour vos petits mots

_________________

+ My ghost where'd you go?
You say that you're no good for me cause I'm always tugging at your sleeve. And I swear I hate you when you leave but I like it anyway. My ghost where'd you go? What happened to the soul that you used to be?© caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mae Wolfstone
heart means everything ﻬ
avatar

Messages : 750
Date d'inscription : 05/08/2015
Housing : (n°29) hove path (leeds village)

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: 4/4) - close. ( erin, cane, maeth, levi)

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Jeu 13 Aoû - 0:03

Biensur qu'on est les plus sexy. siffle/
T'es bien mon frérot toi. --/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levi Wolfstone

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 12/08/2015

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: (4/5) open + mae, seth, scotty, lily

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Jeu 13 Aoû - 1:14

Y a pas de doutes sur la question, même si le reste du monde est dans le déni What a Face siffle/

--/ --/ --/ --/

_________________

+ My ghost where'd you go?
You say that you're no good for me cause I'm always tugging at your sleeve. And I swear I hate you when you leave but I like it anyway. My ghost where'd you go? What happened to the soul that you used to be?© caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Jeu 13 Aoû - 9:07

la fiche est parfaite, et je pense que la relation avec HanShotFirst va être sympa à lire Laughing
comme c'est la famille de mae, je vais la laisser voir mais moi j'aime loulou I love you
Revenir en haut Aller en bas
Lily Fields-Birns
we'll be lucky if we ever see the sun.
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 12/08/2015
Housing : petite maison sur hove road, avec derek, son frangin.

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: 2/4 (levi, myo) + open

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Jeu 13 Aoû - 9:43

c'est quoi cette fiche qui va trop vite et ce personnage absolument hallucinant ? j'crois que je suis amoureuse
du coup, pas bon courage pour ta fiche, mais bienvenue tout de même I love you

_________________

mais il faut pas que tu désespères, perds
pas espoir, promis juré qu'on la vivra
notre putain de belle histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levi Wolfstone

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 12/08/2015

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: (4/5) open + mae, seth, scotty, lily

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Jeu 13 Aoû - 10:42

erin, merci beaucoup Crying or Very sad la geekittude c'est la vie

lily merci (à force les gars je crois que je vais prendre la grosse tête )
En ayant lu le début de ta fiche, ton personnage promet d'être super intéressant, faudra qu'on se parle d'un lien. --/

_________________

+ My ghost where'd you go?
You say that you're no good for me cause I'm always tugging at your sleeve. And I swear I hate you when you leave but I like it anyway. My ghost where'd you go? What happened to the soul that you used to be?© caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Fields-Birns
we'll be lucky if we ever see the sun.
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 12/08/2015
Housing : petite maison sur hove road, avec derek, son frangin.

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: 2/4 (levi, myo) + open

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Jeu 13 Aoû - 10:49

je veux (puis les belges doivent se serrer les coudes, c'est la loi, l'union fait la force et tout le bordel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levi Wolfstone

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 12/08/2015

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: (4/5) open + mae, seth, scotty, lily

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Jeu 13 Aoû - 10:51

je vais t'envoyer un mp (clairement, on est un petit pays donc on se doit de s'entraider, parler des clichés liés à notre amour de la bière, du chocolat et de la frite) keurkeur

_________________

+ My ghost where'd you go?
You say that you're no good for me cause I'm always tugging at your sleeve. And I swear I hate you when you leave but I like it anyway. My ghost where'd you go? What happened to the soul that you used to be?© caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Fields-Birns
we'll be lucky if we ever see the sun.
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 12/08/2015
Housing : petite maison sur hove road, avec derek, son frangin.

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: 2/4 (levi, myo) + open

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Jeu 13 Aoû - 10:56

(t'as oublié notre amour des moules et de vivre sans gouvernement - mais j'arrête de flooder maintenant siffle/ )

_________________

mais il faut pas que tu désespères, perds
pas espoir, promis juré qu'on la vivra
notre putain de belle histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mae Wolfstone
heart means everything ﻬ
avatar

Messages : 750
Date d'inscription : 05/08/2015
Housing : (n°29) hove path (leeds village)

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: 4/4) - close. ( erin, cane, maeth, levi)

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Jeu 13 Aoû - 11:51

( je suis sur mon tel car plus internet sur l'ordinateur à cause de l'orage donc yaura pas de smileys sorry ).

Ta fiche est plus que parfaite. J'adore ta plume et j'ai adoré te lire. happy
Hâte de rp avec toi frangin. I love you tu es validé avec succès.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levi Wolfstone

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 12/08/2015

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: (4/5) open + mae, seth, scotty, lily

MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   Jeu 13 Aoû - 12:16

keurkeur happy

Merci pour la validation, j'ai trop hâte de rp avec toi aussi frangine.

_________________

+ My ghost where'd you go?
You say that you're no good for me cause I'm always tugging at your sleeve. And I swear I hate you when you leave but I like it anyway. My ghost where'd you go? What happened to the soul that you used to be?© caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: now we are the kids from yesterday   

Revenir en haut Aller en bas
 
now we are the kids from yesterday
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Industrial kids.
» Mes nouvelles poupées Cabbage Patch kids
» masters kids!!
» Récré kids 1993/2001 TMC
» Episode 3x02 The Kids Are Alright

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - DARK BLUE TENNESSEE :: THE STORY OF US :: STAY BEAUTIFUL-