AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
n'hésitez plus, inscrivez vous !
vous retrouverez ici les familles importantes de Mt Juliet
n'oubliez pas de faire un tour sur nos scénarios ici

Partagez | 
 

 AMEN. AMEN. AMEN. (rue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: AMEN. AMEN. AMEN. (rue)   Mer 2 Sep - 18:10


-{ honsdale rumer }-
( SHE'S THE GIGGLE AT A FUNERAL, KNOWS EVERYBODY'S DISAPPROVAL )
- hailee steinfeld + ©haileestenfeld@tumblr


NOM PRENOM: de patronyme paternel Honsdale, un nom bien connu des citoyen de la ville, puisqu’il n’est autre que celui-là même du pasteur. Elle est baptisée Rumer par sa mère, bien que plus généralement surnommée Rue, rien de plus court et simple à retenir. AGE: prochainement dix-neuf, mais dix-huit ans présentement et presque toutes ses dents. Elle est impatiente d’atteindre enfin ses vingt et un ans et avec eux cette majorité universelle tant attendue. DATE DE NAISSANCE/LIEU: native du onze décembre (1996) ici même, à Mt Juliet et plus précisément dans l’une des salles d’accouchement prévue à cet effet au sein de l’hôpital le plus proche. ORIGINE(S)/NATIONALITÉ: de sang presque totalement américain, bien que quasi imperceptiblement dilué d’origines britanniques éloignées, elle n’en est pas moins américaine de nationalité. MÉTIER/ETUDES: lycéenne en dernière année et tutrice bénévole pour élèves en difficultés scolaires à la Mt Juliet High School, mais aussi employée à temps partiel et membre actif de sa paroisse, rien que ça. SITUATION FINANCIÈRE: dans la moyenne, mais plutôt stable, ses revenus professionnels lui servent à la fois d’économies pour l’avenir et d’argent poche. SITUATION AMOUREUSE: le cœur libre, à prendre et attiré par l’interdit. Elle est célibataire, vierge, parfaitement inexpérimentée et amourachée dans l’ignorance. SITUATION FAMILIALE: fille du pasteur et benjamine d’une fratrie de trois enfants, dont les deux qui la précèdent sont des garçons, elle est plus proche de l’un qu’elle ne l’est de l’autre. De plus, et bien qu’elle porte l’ensemble de sa famille dans son cœur, elle aspire plus que quiconque à se détacher de sa sphère familiale, avide de liberté et d’indépendance comme elle n’en a jamais eu. DEPUIS COMBIEN DE TEMPS ETES-VOUS A MT JULIET: depuis toujours, pour son plus grand malheur. GROUPE: we will be remembered. QUALITÉS/DÉFAUTS: à l’écoute, aimable, ambitieuse, attachante, aventureuse, bienveillante, coincée, compréhensive, complexée, déterminée, discrète, douce, émotive, espiègle, (un tantinet) farouche, humble, impulsive, (presque) inadaptée, indulgente, (parfois) influençable, malicieuse, naïve, optimiste, ouverte, persévérante, prudente, réservée, résolue, sensible, souriante, spontanée, studieuse, téméraire, tenace, timide, tolérante et (à la fois) mature et enfantine.

That you’ll come in with the rain.
Rumer HONSDALE, plus connue sous le surnom coutumier de Rue, est née à Mt Juliet un onze décembre. Fille du pasteur de la ville et benjamine de sa fratrie, elle est précédée de deux garçons et âgée de dix-huit ans. Studieuse et poussée de près, en plus d’être un membre actif de sa paroisse, elle est à la fois lycéenne de dernière année à l’excellent dossier et tutrice bénévole pour élèves en difficultés scolaires à quoi s’ajoute un petit boulot à temps partiel qu’elle cache tant bien que mal à la désapprobation parentale. Sentimentalement inexpérimentée, chose que personne n’ignore au lycée, elle est encore pucelle, on la dit même parfois coincée ou encore frigide, ce qui fait qu’aujourd’hui elle à un peu honte de sa virginité et tente (tant bien que mal) d’éviter le sujet autant que possible. Néanmoins, aujourd’hui en pleine rébellion avide de liberté et d’aventure, Rue à développé une inconditionnelle tendance à se mettre en danger envers et contre toutes les règles qui lui sont habituellement imposées.

Née sous le pseudonyme de Rumer HONSDALE, mais plus généralement dite Rue un diminutif qui lui colle à la peau, si bien qu’elle ne se présente plus qu’ainsi la plupart du temps à la plupart des gens. C'est d'ailleurs ce qui figure, en guise de prénom, sur ses faux papiers. Native de décembre, l'hiver pour saison favorite et l'été en grippe, ces bouffées de vapeur blanche lorsqu’on souffle de profondes bouffées d’air chaud dans l’atmosphère fraîche ambiante. La neige et le contacte du vent froid sur la peau. Mature et enfantine, toujours prête à ouvrir le feu quand arrive la période des batailles de boules de neige et qui signe toujours l’entrée de l’église d’un bel angelot froid dans la neige alentour. L'enfant dessine ce qu'elle voit, parfois-même ce qu’elle entend, ce qu’elle touche, et quand elle n’a pas les doigts détrempés de peinture elle court l’enfant. Elle court le long des rues, le long des routes, des terrasses, parfois occasionnellement autour d’un stade et là aussi elle excelle. Le cœur sauvage, ce n’est encore qu’un minuscule bout de femme aux yeux sombres teintés d’or et à la peau légèrement colorée. Plutôt grande de taille comparée aux autres filles de son âge, elle a beaucoup usé de ses atout dans l’enfance pour se défendre de ses ainés. Petite, le tricycle rouge dans le couloir et les doigts pleins de peinture crayonnant les murs sur sa trajectoire, puis en grandissant elle a apprit la valeur et le plaisir du calme des bancs de l’église face aux bêtises. Élevée dans une foi profonde, elle croit de manière intangible en l’existence d’une présence divine supérieure. Elle pratique sans honte et sans retenue les prière, au moment du repas, du couché et dès que le contexte en lui-même s’y prête (ce qui en agace plus d’un). Dormir les volets toujours ouverts pour chasser l'obscurité par la clarté de la lune, la peur du noir est une peur panique pour beaucoup et elle ne déroge pas à la règle. Heureusement pour elle, un chaton protecteur campe au bout du lit toujours à l’affut et prêt à attaquer les monstres qui se cache au-dessous. Elle est l’heureuse maitresse d’un petit chaton aux yeux verrons (l'un vert et l'autre jaune) baptisé 'Rumple Rag', qui a la salle habitude de transformer chaque trésor de la bibliothèque familiale en lamelles de papier mâché. Elle boit du thé, du thé en veux-tu en voilà, du matin au soir comme d'autres boivent le café. Mais seulement et uniquement du thé certifié issu de l'agriculture biologique, ou du petit Jardin aux Plantes familial. Parfois, du thé à la Réglisse. La Réglisse, un pêché-mignon. Et quand elle ne se goinfre pas il lui arrive (souvent) de végéter devant des séries télévisées, en particulier Friends, seul véritable remède à ses soucis comme les vieux films de noirs et blancs. Elle a fait face à la mort (un proche décès) pour la toute première fois, il y a deux ans et demis seulement, à l’âge de quatorze ans en fin de première année de lycée. Une perte qui l’a beaucoup secouée, puisqu’il s’agit de sa meilleure amie et amie d’enfance, après avoir été renversée par une voiture. Aujourd’hui, elle est convaincue qu’elle la retrouvera un jour du bon côté de la ligne - au Paradis et elle lui écrit d’ailleurs parfois des lettre qu’elle envoie chez sa famille, famille avec laquelle elle a garder un profond lien. Elle porte plus volontiers des baskettes féminines que des chaussures à talons (même si tout est relatif selon la situation, les circonstances), puisque déjà de grande taille elle complexe assez rapidement sur ce point. Répondre rarement aux sms reçus sur son mobile, pour décrocher plus facilement à un appel.

knocking on heaven's door.
un : un(e) meilleur(e) ami(e), de plus ou moins son âge. deux : une « e-relation » ou relation par internet, mâle ou femelle, d'âge quelconque. trois : une ennemie, une fille impérativement, plus ou moins de son âge là encore. quatre : l’un et l’autre de ses frères ainés, l’un plus âgé de plusieurs année et aujourd’hui en âge d’aller à l’université et l’autre d’à peine un an plus âgé. cinq : un homme ou une femme, d'âge quelconque, qui lui aurait fournit de faux papiers pour trainer tard le soir (incognito) dans les bars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AMEN. AMEN. AMEN. (rue)   Mer 2 Sep - 18:10

-{ some old adventures }-

les sujets en cours
@lieu, Prénom NOM - titre.
@lieu, Prénom NOM - titre.
@lieu, Prénom NOM - titre.
@lieu, Prénom NOM - titre.
@lieu, Prénom NOM - titre.
les sujets en terminés
@lieu, Prénom NOM - titre.
@lieu, Prénom NOM - titre.
@lieu, Prénom NOM - titre.
@lieu, Prénom NOM - titre.
@lieu, Prénom NOM - titre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AMEN. AMEN. AMEN. (rue)   Mer 2 Sep - 18:11

-{ some old friends }-


MASHEW gail
sentimental.
Rumer et Gail, Gail et Rumer, une bien longue histoire déjà que leur relation. Gail MASHEW et Rumer Honsdale, les Mashew et les Honsdale. Deux familles, deux généalogies même, particulièrement bien connues à Mt Juliet. L’une bien encrée dans la population et l’autre foncièrement rejetée, écrasée même presque par la première. Écrasé comme le fut le visage de l’ainé des MASHEW contre le pavé froid du bitume sous le coup des points robustes de l’ainé HONSDALE, de son opposant. Un acte odieux que Rumer n’admet pas et que le Dieu lui-même rejette, un acte pour lequel elle aimerait plus que jamais pouvoir demander pardon à Gail, à cet ami ami perdu si ça ne lui était pas formellement interdit. À cet amour presque, cet amour auquel elle n’a pas cessée d’être aveugle, qu’elle n’a ni sut voir ni sut entendre ni même sut comprendre - à lui en briser le cœur et au point de n’être plus aujourd’hui que deux étrangers séparés d’un mur immense que Rue n’ose pas franchir. En attendant, elle rêve qu’elle fouette les pavés de ville assombris par la nuit en sa compagnie, elle rêve qu’elle vole à la sauvette main dans la main et s’enfuis sans payer des bars ou elle consomme, elle rêve de lui un peu plus chaque nuit.
© /electric bird


2

nom prénom
lien.
texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte.
© /crédit


2



nom prénom
lien.
texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte.
© /crédit


2

nom prénom
lien.
texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte.
© /crédit


2
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AMEN. AMEN. AMEN. (rue)   

Revenir en haut Aller en bas
 
AMEN. AMEN. AMEN. (rue)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tire Joe et amen (Spara Joe... e così sia!-Joe Dakota, 1971) Hal Brady (Emilio Miraglia)
» in nomine patris, fillis, .... Airbus, Amen
» Amen
» Trinita tire et dis...Amen! Cosi sia. 1972. Alfio Caltabiano.
» [Vedette] Luc Merenda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - DARK BLUE TENNESSEE :: TEARDROPS ON MY GUITAR :: THE DIARY OF ME-