AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
n'hésitez plus, inscrivez vous !
vous retrouverez ici les familles importantes de Mt Juliet
n'oubliez pas de faire un tour sur nos scénarios ici

Partagez | 
 

 ≈ your messed up family tree (w/ derek)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ≈ your messed up family tree (w/ derek)   Mar 25 Aoû - 21:21

( YOUR MESSED UP FAMILY TREE )
- derek + wren


Wren avait décollé de chez lui sans envie et entreprit le chemin jusqu’à l’établissement médical sans envie. Au bout d’un temps qui lui sembla à la fois véritablement interminable et paradoxalement bien trop court, il passa les portes de l’hôpital où se trouvait actuellement son père. Peut-être plus pour très longtemps par ailleurs. En phase terminale, il oscillait désormais davantage entre la vie et la mort laissant bientôt ses quatre enfants orphelins. Wren se forçait véritablement à mettre un pied devant l’autre. Il ne voulait pas du tout être là. Il savait que ce n’était vraiment pas bien dans le fond. Non, ce n’est pas bien d’en vouloir à son paternel alors qu’il est sur son lit de mort et qu’on est susceptible de le perdre d’un instant à l’autre. Est-ce que ça l’affecterait de le voir mourir ? Oui, bien sûr. Il lui en voulait plus qu’il n’en voulait à strictement personne dans ce monde, mais cet homme restait son père et il fut un temps (très lointain dans son esprit, soit) où il n’était pas une aussi monstrueuse source de déception. Alors oui, Wren serait peiné de le savoir parti et sans doute que quelque part, dans un coin reculé de son cœur et de son esprit, il finirait par lui manquer. C’était naturel. On est sensé avoir de la peine quand on perd l’un de ses parents. Wren savait cependant pertinemment qu’il n’éprouverait pas la même douleur lancinante qui ne l’avait pas quitté depuis le décès de sa mère, des années plus tôt. Sa mère n’avait pas fauté et, dans ses souvenirs, elle était toujours exemplaire, alors que son père avait été terriblement décevant. Il les avait abandonné, tous sans exception. Wren était en colère, rongé par l’amertume qui ne semblait pas vouloir faire de pause pour le laisser plus léger et ouvert au dialogue. Cependant, il avait décidé au prix d’un effort et au bout d’un moment (monsieur se faisait tout de même un peu désirer) de se rendre à l’hôpital pour une visite tout bonnement imprévue. Son père allait peut-être en faire un arrêt sur le coup. A sa place, Wren ne s’attendrait vraiment pas à se voir débarquer. Non, ça l’aurait laissé sur le derrière lui aussi et il trouvait toujours ça un peu barge pour tout dire. Il prenait énormément sur lui car, au fin fond de sa personne, il avait conscience qu’il le fallait. Il fallait qu’il dise au revoir à son papa et qu’il parle un peu au nom des autres, au nom de ses frères et sœurs. Il devait s’exprimer pour éradiquer de son esprit toute forme de regrets. Il ne voulait pas vivre avec ce genre de sentiments une fois son père décédé et de ce fait définitivement incapable d’entendre ce qu’il pouvait bien avoir à lui dire. C’était son rôle d’ainé qui plus est et Wren prenait très sérieusement son rôle aîné, depuis toujours et d’autant plus à partir du moment où il avait eut l’impression de ne plus pouvoir compter sur la moindre figure parentale. Il avait écopé du rôle de chef de famille quand son père avait cessé de filer droit et il se devait d’agir comme tel, quand bien même ça pouvait l’obliger, parfois, à ravaler un peu la fierté et la rancune qu’il éprouvait depuis si longtemps. Il devait aussi souvenir qu’il avait vingt-huit ans désormais. Il était un homme, un adulte à l’esprit aéré et non plus un petit gamin vulnérable. Il pouvait largement tenir tête à son père, d’autant plus maintenant qu’il ne pétait pas franchement le feu…

Wren entra donc dans l’hôpital et demanda à une infirmière de lui indiquer la chambre de monsieur Fields. Elle l’interrogea sur son identité, se demandant à qui elle avait affaire vu que c’était la première fois qu’elle voyait. Wren l’informa sans détour qu’il était son fils aîné. La femme fronça un peu les sourcils, sans doute car elle devait être très étonnée de n’avoir affaire à l’un des fils de ce monsieur en passe de quitter ce monde seulement maintenant. Peu importe. Wren s’en fichait éperdument. Tout le monde n’était pas au courant de ce que lui, son frère et ses sœurs, avaient endurés et bien heureusement. Wren n’avait vraiment pas envie de se faire plaindre, il n’y avait à son sens peut-être rien de plus insupportable et crispant que de sentir peser sur soit le regard emplit de pitié des gens. Il voulait juste faire sa bonne action du jour en se rendant au chevet de ce père indigne et puis partir, le tout avec le cœur nettement plus léger. Il se repéra assez vite et trouva plutôt facilement la chambre de son paternel. Il s’apprêtait après un petit moment de réflexion à poser une main sur la poignée pour ouvrir lorsqu’un garçon sortit, le faisant légèrement sursauter au passage. Il devait être un peu plus jeune que Wren et ce dernier ne le connaissait ni d’Eve ni d’Adam. Alors qu’est-ce qu’il fichait dans la chambre de son père ? « Qui êtes vous ? » Lança Wren d’une voix un peu sèche. S’en rendant compte, il se reprit vite. Il ne voulait vraiment pas être agressif, pas à l’égard de cet inconnu. L’objet de sa colère était dans la chambre et il se sentit franchement bête d’être aussi sur les nerfs. Il devait se calmer. Pour sa défense, ce n’était guère facile dans la situation où il se trouvait, à savoir en passe de se tenir devant un homme qui le répugnait profondément. « Excusez moi, je m’appelle Wren Fields » se reprit rapidement Wren avec un petit sourire courtois d’excuse, le tout en tendant sa main au garçon  pour qu’il la serre. « C’est la chambre de mon père » ajouta-t-il ensuite rapidement en désignant la pièce derrière l’inconnu d’un petit mouvement de tête. « D’où ma question un peu trop rapide : vous le connaissez ? » Reprit-il rapidement, ne pouvant se résigner à s’effacer juste. Son père n’était pas des plus sociables, du moins plus depuis qu’il était devenu cet homme imbuvable et indigne de confiance et Wren peinait à s’imaginer ce que garçon pouvait bien avoir à faire de lui. Après tout, s'il n’était pas son père, Wren n’aurait pas envie de le voir non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ≈ your messed up family tree (w/ derek)   Mer 26 Aoû - 23:24

( à trop vouloir se lever, on tombe )
- derek + wren


Tu dois te faire violence pour enfin te décider à franchir le pas, mais tu l'as fait. Aller le voir, lui, le seul responsable de toute cette colère ancrée en toi, celui qui vous a abandonné. Mais tout ça c'était il y a des années, vous vous en êtes très bien sortis sans lui. Tu as décidé d'y aller seul, tu as besoin de l'affronter sans Lily, tu as tellement de questions sans réponses, et pourtant tu n'es pas certain de vouloir les entendre, trop d'eau a coulé sous les ponts, le passé est enterré pour toi, mais tu as malgré toi, ce vide qui ne cesse de grandir en toi, qui te ronge à petit feu et venir ici est avant tout un moyen de combler ce vide.

Après avoir demandé le numéro de la chambre à la personne derrière le comptoir de l'accueil, tu te rends à l'étage indiqué et au bout de quelques minutes te voilà devant la chambre, tu hésites, et si il ne voulait pas te voir, si le voir ainsi était pire, tu doutes, te demandes si c'est une bonne idée finalement, mais t'as pas fais tout ce chemin jusqu'ici pour ça, tu peux pas reculer maintenant, peu importe ce qui se passera une fois que tu auras ouvert cette foutue porte. Tu pousses un long soupir puis frappe finalement à la porte avant d'entrer lentement dans la pièce. La lumière qui filtre à travers la vitre illumine faiblement la chambre blanche, l'endroit est plutôt stricte, tu poses ton regard sur le lit placé au centre, près de la petite table de chevet où se trouve un vase avec des fleurs, tu te demandes qui a bien pu lui apporter des fleurs, mais tu te dis que c'est probablement une des infirmières. Puis te le vois, au milieu de tous les fils reliés aux machines qui l'entourent. Il est là, allongé, calme, il semble endormis, paisible. Revoir son visage déclenche en toi une nouvelle vague de rage, mais elle s'efface aussitôt au son de tous ses bips qui émanent des machines, tu te souviens de la raison de sa présence ici. Malgré ta haine contre ton géniteur, tu ne lui as jamais réellement souhaité tout ça. Du moins tu l'as jamais vraiment pensé. Tu t'approches doucement du lit et t'assois sur la chaise placée près de ce dernier. Sans t'en rendre ta main vient se poser sur la sienne, la sienne est glacée et lorsqu'elle bouge, tu sursautes légèrement et la retire aussitôt. Le visage de ton père se tourne vers toi, son regard reflète la perplexité, tu le fixes à ton tour, sans rien dire, tu en es incapable pour le moment, tu ignores même si il va te reconnaître. Derek? Ton coeur s'accélère légèrement, pendant un instant tu voudrais redevenir ce petit garçon innocent, le prendre dans tes  bras, lui dire que tu es désolé, mais tu n'es plus ce petit garçon et il n'est plus ton père. Au moins tu te souviens de moi. Ton ton est plus froid que tu le veux mais tant pis, tu lui en veux toujours et c'est pas un cancer qui effacera toute la peine accumulée. Evidemment que je me souviens de toi, mon fils. Ne m'appelle pas comme ça, tu as perdu ce droit, quand tu t'es barré. Tu te retiens de lui déverser toute ta colère, mais t'es pas venus pour ça et ça pourrait le tuer. Laisses tomber, je suis pas venu pour ça. j'ai promis à Lily de venir, je suis venu, point. C'est bien évidemment un mensonge mais peu importe, tu ne voulais pas lui donner la vraie raison. Merci, ça me touche que tu sois venu, Derek, je suis... Tu te relèves de la chaise. Ouai, ouai, faut que j'y aille, on m'attend, je repasserais, peut-être, plus tard, on verra. Reposes-toi. Salut. Tu te diriges vers la porte, ne supportant plus de rester dans cette chambre une seconde de plus. Tu ouvres la porte précipitamment et te retrouves nez à nez avec un type qui visiblement s'apprêter à rentrer dans la chambre de ton père. Tu stoppes net et le dévisage un instant. « Qui êtes vous ? » Tu hausses un sourcil, son ton est un peu trop direct pour toi. Qu'est-ce que ça peut te faire au juste ? Tu lâches la poignée pour lui faire face, ton regard toujours fixé sur lui. « Excusez moi, je m’appelle Wren Fields »  Ton coeur a un léger dératé lorsque tu entends son nom de famille, tu le dévisages toujours, incapable de dire quoique ce soit.  « C’est la chambre de mon père » Tu te retournes malgré toi, comme si par tu ne sais quel hasard tu avais changé de chambre sans t'en rendre compte, mais non il parle bien de la même chambre où se trouve TON père. Si il ne t'avais pas dis son nom, tu aurais pensé qu'il s'était simplement trompé de chambre mais là, tu doutes très franchement que ce soit un hasard. Tu le fixes toujours, tandis qu'il continue à parler. « D’où ma question un peu trop rapide : vous le connaissez ? » C'est quoi ce bordel ? C'est qui ce mec sérieux ? Tu essayes avec beaucoup de mal à retrouver un rythme cardiaque normal, avant de répondre. Je suis Derek, oui je le connais puisque que ce connard est mon père, aussi.   Tu termines ta phrase en insistant sur le dernier mot.  
Revenir en haut Aller en bas
 
≈ your messed up family tree (w/ derek)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Collection] Timbres Disney
» Suggestion : Arbre(s) généalogique(s)
» Offre TGV Family Spécial Noël
» enduro family pont de salars
» No Ordinary Family

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - MT. JULIET (TN) :: OUTSIDE THE CITY-