AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
n'hésitez plus, inscrivez vous !
vous retrouverez ici les familles importantes de Mt Juliet
n'oubliez pas de faire un tour sur nos scénarios ici

Partagez | 
 

 give me love. (ismaël)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: give me love. (ismaël)   Sam 15 Aoû - 21:28


Tu avais donc passé la soirée dans ta chambre, assis sur ton lit. Tu as passé ta soirée à rien foutre, le portable d'un côté, le pc de l'autre. Une musique en fond pour casser l'ambiance monotone de l'appartement en cette soirée. Mais au bout d'un moment, tu satures, t'en as marre. T'as besoin d'autre chose. Tu te lèves donc et tu rejoins ta fenêtre, que t'ouvres rapidement. Tes mains partent en exploration dans tes poches avant d'en extirper ton paquet de clopes et ton briquet. C'est de ça dont t'as besoin. Et de te mettre la tête à l'envers, mais maintenant qu'il était sortit, tu n'avais plus envie de voir des gens. Tu allumes donc ta clope, et la porte à tes lèvres. Tu sais que tu te tues petit à petit, mais tu t'en fous. Tu vas de toute façon crever un jour, alors autant profiter de ta vie auparavant. Tu as de la chance, tu n'as pas hérité des vices de tes parents, tu n'as pas l'alcool, la drogue, la violence. A cette pensée, tu poses ta clope deux secondes et tu te débarrasses de ton tee-shirt. Tu finis ta clope avec assez de rapidité, de toute façon, ça t'fait rien, t'es un habitué. Tu lances le mégot restant par la fenêtre avant de refermer celle-ci. Tu te diriges vers le miroir mural posté dans ta chambre, afin d'examiner tes cicatrices. Il n'y en a pas de récentes, heureusement, puisque tu ne côtoies plus ton père. Malheureusement, elles vont te suivre jusqu'à ta mort. Du haut jusqu'en bas de ton dos, des traînés rosé interminable, qui partent dans tous les sens et qui te rappellent ta douleur passée. Il n'y a que deux personnes à les avoir vu, à connaître leur histoire. Tiziano et cet enfoiré de Spencer. Ton cœur se serrait lorsque tu penses aux deux. Mais alors que tu examines ces blessures, une lueur triste dans le regard, tu entends la porte d'entrée s'ouvrir. Et c'est partit. Tu remets ton tee-shirt parce que, même s'il les connait par cœur, tu n'aimes pas que quelqu'un les voit, et tu rejoins le salon. Tu ignores totalement comment ça va se finir mais tu sais que ça n'annonce rien de bon, parce que tu bouillonnes intérieurement. Tu as peur qu'il disparaisse en apprenant la vérité, ou qu'il te repousse clairement. Mais si tu n'avais pas toutes ses peurs, tu lui balancerais surement à la gueule tous les sentiments que t'as pour lui et qui te gâchent l'existence à ce jour, puisque tu dois les garder caché. Néanmoins, tu prends sur toi, et tu pousses sur l'interrupteur dès qu'il franchit la porte du salon. « Alors, bien amusé? »
Revenir en haut Aller en bas
Ismaël Wolstenholme
i think i move but i go nowhere.
avatar

Messages : 289
Date d'inscription : 14/08/2015
Housing : loft à floxglove way w/ sevan

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: (fletcher, scotty, tc)

MessageSujet: Re: give me love. (ismaël)   Dim 16 Aoû - 1:06


-{ give me love }-
( he's inside me like a secret and i got no one to tell)

Tu fais tourner ton verre entre tes doigts, en hochant la tête de temps en temps, histoire de faire croire que tu l'écoutes mais en réalité, tes pensées sont ailleurs. Tu sais pas vraiment pourquoi tu l'as choisi lui, sûrement pour son sourire, mais te voilà depuis quasiment trente minutes, à feindre de l'écouter te raconter sa vie, enfin tu sais pas vraiment de quoi il parle, vu que t'as pas arrêté de penser à autre chose, disons plutôt à quelqu'un d'autre. Ta discussion avec Sevan avant de quitter le loft t'es resté en mémoire depuis, tu n'arrives pas à songer à autre chose, ses paroles passent et repassent dans ton esprit, inlassablement. Tu essaies de les décrypter, mais quelque chose te bloque.
Finalement tu vides ton verre d'un coup, et plante ton regard dans celui de ton rencard du soir. «T'habites loin d'ici ?» Ta question le surprend pendant quelque secondes, puis il sourit  et réponds « On peut y être en dix minutes, ma voiture est devant » Tu balances un billet sur le comptoir et te lèves en direction de la sortie, tu le vois te suivre et vous franchissez la porte quasiment en même temps. Une fois dehors, tu le plaques contre le mur et presse tes lèvres contre les siennes, incapable d'attendre plus longtemps, tu as besoin de te concentrer  sur l'instant présent, oublier tes pensées. Tu l'embrasses fougueusement durant plusieurs minutes puis tu recules et le fixe de nouveau un moment, tes lèvres le réclament de plus bel mais tu ne bouges pas, tu ne peux pas. « Désolé, laisses tomber, je dois filer, je...» Tu t'écartes, te retournes et cours quasiment vers ta moto, tu l'entends à peine marmonner derrière toi, l'air incrédule essayant de comprendre ce qui vient de se passer. Tu enfourches ta moto et t'éloignes du bar, tu fonces dans la nuit, tu ne sais pas où tu vas mais tu laisses la route se défiler devant toi. Tu roules comme ça durant quasiment deux heures, avant de finalement rentrer au loft, tu n'as pas réellement envie d'y retourner mais tu n'as pas non plus envie d'être ailleurs, en fait t'es un peu perdu.
Tu ouvres la porte et franchis l'entrée plongée dans le noir, tu déposes tes clés sur le meuble à ta gauche et tu te diriges vers le salon, Sevan doit être encore dans sa chambre, probablement endormis. Tant mieux t'as plutôt envie d'être seul, t'as besoin de réfléchir, ou pas, tu veux juste dormir, t'aimerais bien réussir à dormir une nuit complète mais tu sais que ça n'arrivera pas avant longtemps voir jamais. Lorsque tu pénètres dans le salon, la lumière s'allume instantanément, t'éblouissant les yeux un moment, t'empêchant de voir durant plusieurs secondes, mais tu perçois la voix de ton meilleur ami. « Alors, bien amusé? » Tu n'auras pas le temps de te poser finalement. Tu balances ta veste sur le canapé et viens te laisser tomber dessus, dans un léger soupir. « Comme toujours » Tu repenses au baiser échangé avec l'inconnu du bar, l'effet avait été bizarre, différent. « Et toi ? T'as passé une bonne soirée, babe ? »  Tu aimerais avoir une conversation normale avec ton meilleur ami, mais tu sais que ça n'arrivera, du moins pas ce soir.  
   

_________________
ton doigt sur la détente ✻ j'ai encore le goût de nos nuits blanches sur mes lèvres, de l'écume des jours agrippée à ton chevet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: give me love. (ismaël)   Jeu 20 Aoû - 21:41


Comme toujours? Tu fulmines déjà, rien qu'à l'entente de sa première réponse, et tu sens que tu vas déguster, pour la suite. Tu ne veux pas savoir dans quelle bouche sa langue est passé, ou dans quel orifice il a glissé ce qui lui sert de virilité. Cette idée te répugne, au point que t'as envie de retourner t'enfermer dans ta chambre alors que ta seule envie ce soir était de la quitter.  Tu te doutes qu'il s'est bien amusé, il n'était pas cloîtré avec toi dans cet appartement, mais tu ne peux pas lui jeter ça à la gueule, comme ça. T'affiches donc ton plus beau sourire, quand il te retourne la question. « Oh tu sais, comme à chaque fois que tu sors, ma main droite et moi on s'est éclaté avec notre asociabilité ! » Malgré le sourire que tu affiches, ton ton est froid, dur, et il lui fera surement bien vite comprendre que ça ne t'enchantes pas. « J'espère que tu continueras de t'amuser comme ça tous les soirs, t'as toujours l'air plus satisfait quand tu rentres. Les inconnus, ça doit être ton truc. » Mais là, tu te tais, parce que t'en as déjà trop dit. A part faire ressortir ton côté jaloux et possessif, cette phrase n'exprimait rien de bon. Il ne faut pas qu'il le découvre tout de suite, il ne faut pas qu'il le découvre du tout, d'ailleurs. A cet instant précis, t'es tellement désespéré de la tournure que prends votre relation, que tu commences à comprendre les raisons de ton père et de ta mère, en ce qui concerne la drogue et l'alcool. Tu pourrais te lancer dedans, avec la réserve de bière qui gît dans votre frigo. Une fois suffirait peut-être à te rendre accroc, et à te faire oublier que le seul homme que tu désires passes ses soirées avec d'autres. Mais encore une fois, tu vas te ratatiner devant la manière dont ton ami te voit, et tu vas juste te servir un verre de limonade. Vachement viril. Pour compenser, t'ouvres la fenêtre de la cuisine et te hausse sur le rebord de celle-ci avant de sortir une nouvelle clope. Un vrai pompier. Tu aspires, recrache, aspire, recrache, un cercle vicieux. Trois minutes après, ton mégot quitte tes doigts pour aller s'écraser au sol, de l'autre côté de la rue. Mais toi, tu restes là. Inconsciemment, à chaque fois que tu souffres intérieurement, tes cicatrices se réveillent. Et tu les sens, aujourd'hui plus que d'habitude. Tu te résignes donc à te lever et chopes le tube de crème qui traîne sur une étagère du salon, parce que vous êtes des mecs assez bien organisés, tout à sa place. Tu te débarrasses de ton tee-shirt, en sachant que ton ami est la seul personne autorisait à connaître l'histoire de ses cicatrices, à pouvoir les toucher, et tu te tournes vers lui. « Je serais ravi d'écouter tes exploits sexuels de ce soir, mais j'ai des choses tellement plus importantes à faire. Mais je suis sur que tu trouveras une histoire à m'en donner envie de vomir, demain, au petit dej'. » Tu t'installes donc devant la glace et essaye de badigeonner tes cicatrices de crème, tant bien que mal.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: give me love. (ismaël)   

Revenir en haut Aller en bas
 
give me love. (ismaël)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Give my Love to Rose - Johnny Cash
» Give me a reason to love you
» Premier love....
» Love me tender
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - MT. JULIET (TN) :: FOXGLOVE WAY-