AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
n'hésitez plus, inscrivez vous !
vous retrouverez ici les familles importantes de Mt Juliet
n'oubliez pas de faire un tour sur nos scénarios ici

Partagez | 
 

 ☾ meet me in the pale moonlight. (sace)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mace Golightly

avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 11/08/2015
Housing : a small apartment in leeds village where she lives with her puppy, bobby.

Carnet de bord
RELATIONS.:
Disponibilité: (4/3) closed. (samir, connor, seth/tamsin, tc)

MessageSujet: ☾ meet me in the pale moonlight. (sace)   Jeu 13 Aoû - 2:23



(☆☆☆)
Ses paupières étaient lourdes, ses yeux cernés, son teint blafard. Mace avait énormément de mal à jongler entre ses études et le café pour lequel elle travaillait en tant que serveuse. Ce n'était pas la première fois qu'elle faisait la fermeture, au contraire, ce devait bien être la quatrième fois de la semaine. Ses yeux noisettes se posèrent sur toute la surface du café, à la recherche de la moindre chose à ranger, à nettoyer. Un soupire sur le bout des lèvres elle s'adossa contre le mur pour souffler, réfléchir à tête reposée. Le café était entièrement vide, un silence de plomb y régnait. Il était pesant certes mais agréable. Les clés de la bâtisse dégageaient une plaisante sensation de fraîcheur sur les mains brûlantes et rougies de Mace, ce qui la fit resserrer sa pression sur le métal froid. Il faisait complètement nuit, dehors, les rues de Mt. Juliet étaient éclairées par ces grands lampadaires dégageant une lumière jaunâtre et peu agréable. Des nuages recouvraient le ciel empêchant aux étoiles de se dévoiler par milliers. Une fois les portes du café closes, la jeune étudiante se dirigea vers une grosse peine à l'arrière du magasin pour y déposer deux gros sacs de déchets. Elle lâcha un soupir d'exaspération au même moment où elle lâcha les sacs poubelle. Ses longs cheveux bruns tombaient en cascade sur ses épaules tandis qu'elle rangeait les clés du café dans son sac à main. Ses jambes étaient lourdes et courbaturées, rester debout à longueur de journée faisait malheureusement partie du métier de serveuse. Surtout dans un endroit aussi fréquenté que l'Iced Coffee, les pauses n'étaient pas nombreuses. Ses pas résonnaient dans la ruelle déserte, le silence était plus effrayant cette fois, sinistre. Un coup d'oeil sur sa montre indiqua à Mace que les vingt-deux heures étaient passés, elle fut étonnée de constater que les rues étaient déjà désertes à cette heure-ci. Un silhouette entra dans on champ de vision, une silhouette plutôt grande et imposante. Elle avançait d'un pas rapide, elle aussi. L'appartement de Mace n'était pas si loin que ça mais elle n'aimait pas trop trainer dans les rues désertes, sombres, seule. L'étreinte se resserra sur son sac à main quand elle passa à côté de cet homme. Elle aurait pu se qualifier de parano, Mace, mais elle était loin d'être inconsciente. L'homme devait être fortement alcoolisé en vue de la démarche qu'il avait, il titubait quand il marchait et il manqua plusieurs fois de tomber sur le sol. Mace n'aurait pas hésité à lui proposer de l'aide si il avait été midi et que la rue avait été bondée de monde. « Je me ferais un plaisir de vous raccompagner chez vous. » Mace se retourna, interloquée, en direction de cet homme dont elle n'avait pas pu discerner le visage. Un rapide coup d'oeil autour d'elle lui affirma qu'il devait s'adresser à elle, ce qui fit son coeur s'emballer. « Pardon? » sa voix était tremblante, elle trahissait l'air impartial qu'elle essayait de se donner. Sa main serrait son sac si fort que les jointures de ses mains étaient devenues blanches. « Je me disais que je pourrais vous raccompagner, non? » l'inconnu fit quelques pas en direction de Mace qui se tenait droite comme un bâton, n'osant pas bouger, ne pouvant pas bouger. Son coeur battait désormais la chamade contre sa cage thoracique. « Non c'est bon je peux me débrouiller seule. » un léger sourire figé sur les lèvres, elle se retourna rapidement avant de reprendre sa marche rapide. Son bras fut retenu. L'homme ne devait sans doute pas contrôler sa force tant son étreinte était puissante. « Aller ça pourrait être sympa. » Mace essaya de se dégager en agitant le bras, en vain. Ses yeux vinrent se plonger dans le regard noir de son interlocuteur, menaçant. « Lâchez-moi. » elle avait prononcé ces mots d'un ton aussi menaçant que possible, essayant de masquer la peur qui commençait à s'emparer de tout son être.

_________________
    ⎨ Love is like art. A force that comes into our life without any rules or limitations. And every time i hear that line, I am reminded that love, like art, must always be free. ⎬  SENSE8.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ☾ meet me in the pale moonlight. (sace)   Lun 17 Aoû - 11:44

il marche, les mains dans les poches, le regard ailleurs. il ne se balade pas ni ne court. ce n'est pas le genre de marche que l'on fait avec un but, comme ça. il suit là où ses pieds le portent, voilà tout. machine qui grince mais qui fonctionne encore. âme robotisée. son esprit n'est pas là. il est au milieu du désert, il revoit tout. troubles qui le hantent. il a envie de hurler, il se retient. il n'est pas là bas, il n'est pas là bas. il a beau se le répéter, il ne peut s'empêcher de tourner la tête derrière lui. comme pour vérifier que personne ne le suit, que personne ne le menace. paranoïa commune chez les anciens soldats il parait. il a arrêté de pendre ses médicaments, il n'aurait pas du. il a l'impression que le monde entier lui en veut. qu'on va venir le chercher pour ces crimes qu'il n'a pas connu. patriote. il fronce les sourcils, il pense. il a mal au crâne à force de trop penser. il songe à ce qu'il a fait, ce qu'il aurait du faire, et ce qu'il regrette. quatre ans, et son esprit est encore là bas, enfermé dans une des salles de détentions du camp américain. et ça, ça le terrifie. il s'arrête et souffle, murmures quelques mots rassurant pour se donner de la contenance, et reprend sa marche. il a travaillé toute la journée. l'air frais lui fais du bien à lui qui trime sous un soleil de plomb. habitué à l'effort sous la chaleur il ne se plains pas. à qui se plaindre, de toute façon ? Clarke ? elle s'en fou, Clarke. elle a d'autres problèmes à gérer. n'importe qui a d'autres problèmes que de le savoir crevé. il se renfrogne, il avance plus vite. il ne sait pas où il va, mais il y fonce avec une détermination sans pareil. parfait soldat qui avance jusqu'à ce qu'on lui dise de se stopper. mais personne n'est là pour donner l'ordre. la lune, ronde, éclaire un peu les rues de Mt Juliet, assez pour qu'il puisse se repérer. il est dans Foxglove Way. ses pieds l'ont amenés devant l'Iced Coffee. il jure, il enrage. il a encore fini par aller la voir, elle. elle n'est pas censé être là pourtant, au beau milieu de la nuit. il se mord la lèvre, prêt à revenir sur ses pas, mais des bruits l'arrêtent. une porte qui se ferme, des bouteilles renversées, et les pas d'un gars qui titube. ce bruit là il le reconnaitrait entre milles, il l'entend souvent chez lui, la nuit. lorsqu'il ne parvient pas à trouver le sommeil et que les autres rentrent se coucher. au début il s'en fiche, il se dit qu'il va passer son chemin. et puis d'un coup, sa voix. d'abord lui, rauque et mielleux. puis elle. puis Mace. Samir reste immobile, pétrifié. elle est là, et elle n'est pas seule. pire encore, elle semble en difficultés. de leur échange l'homme entend tout, à seulement quelques mètres dans la rue voisine. il se demande si il doit intervenir. et puis la voix de la jeune femme se fait craintive et c'est comme un choc électrique dans le corps de l'ancien soldat. en quelques pas il est dans la rue adjacente. il l'a voit, elle qui hante ses rêves. il ne lui a adressé la parole qu'une fois, deux peu être. jamais osé faire plus. jamais osé dire plus. seulement observer la belle fleur, ne jamais la cueillir. « Eh, je peux vous aider ? » il se surprend lui même. son assurance n'est pas sienne, n'est plus sienne. c'est le fringuant militaire qui s'oppose à l'autre homme, pas Samir. pas ce déchet qui hante les rues et qui enchaine les cachets, les drogues et les verres de vodka. « C'est bon mec, ça va. On s'amuse c'est tout. » le brun fronce les sourcils. il sait qu'il ment. il le sait parce qu'il suit Mace parfois, souvent. et qu'il ne l'a jamais vu avec ce gars qui la tient. « Tu devrais t'en aller, la laisser tranquille. » assurance, encore. il n'en revient pas. il pourrait presque faire peur. qu'est-ce que cette fille fait de lui ? elle ne le connait même pas. il s'approche pourtant. parce que l'autre ne lâche pas. « Te mêles pas de ça gamin. » « Ça va ? » c'est à elle qu'il parle, cette fois. à elle, droit dans les yeux. il ne veut pas qu'elle aie peur, surtout pas de lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
☾ meet me in the pale moonlight. (sace)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiger Meet 2010 Spotter's Day
» Moonlight
» I'm so glad to meet you!
» Tiger Meet 2010 Spotter's Day : Les Photos
» [Be] VAG East Meet 3 ! Baraque Fraiture ! 29.08.10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - MT. JULIET (TN) :: FOXGLOVE WAY :: ICED COFFEE-